La Bifurk

Une Friche Artistique, Citoyenne, Ecologique & Sportive.

La Bifurk est une pépinière associative et un lieu d’expérimentations artistiques, citoyennes, écologiques et sportives.
Au cœur du quartier Flaubert à Grenoble, cette ancienne usine de fils télécom est ouverte au public lors de temps aussi variés que des concerts, des sports de glisse urbaine, des expositions, des ateliers, des spectacles, des arts numériques, du basket, ou encore des temps forts associatifs.
Réunies en collectif, les 13 associations hébergées co-gèrent le bâtiment et les sept espaces d’activités : la Halle Culturelle (espace culturel polyvalent), l’Aiguillage (salle d’exposition), le Skatepark, la Salle Dufond (salle de création en arts numériques), le Laboratoire Photo Argentique, les Playground de basket, la Plage urbaine et la Pépinière (espaces administratifs et de vie collective).
Outre la coordination des activités et la gestion du bâtiment, nous encourageons les croisements, ouverts sur l’extérieur, et en adéquation avec les valeurs de l’économie sociale et solidaire et de l’éducation populaire.
 
Trois actions collectives illustrent notre projet: 
> Les Bifurkations : Festival du collectif. Ateliers, concerts, spectacles, événements sportifs et un vide-grenier autour d’une thématique annuelle
> Les Actions Habitantes Flaubert : Permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger et d’organiser des animations dans le quartier
> La Fabrik de la Bifurk : Des ateliers partagés, autour de la construction, des médias, et à destination des enfants
 

En 2021, la Bifurk est un collectif de 13 associations, plus de 30 000 passages par an, plus de 1 600 adhérents, et plus de 300 bénévoles. 

Que faire à la Bifurk?

Vous êtes un particulier

Vous pouvez profiter des activités proposées par les associations et faire du skateboard, du street-basket, du beach-volley, de la photo, venir voir un concert, etc.

Vous pouvez aussi vous investir dans une ou plusieurs des associations en devenant bénévole, que ce soit pour donner un coup de main à l’organisation de temps en temps ou devenir administrateur décisionnaire.

Vous pouvez aussi demander à disposer d’une salle pour organiser une réunion, jouer aux cartes, aux dominos, etc.

Vous êtes une association / un collectif / un professionnel

Vous pouvez disposer d’une adresse postale et d’une boîte aux lettres, faire une demande pour avoir un bureau, déposer un projet lié à un espace de pratique, venir co-construire un projet ou une façon de travailler avec l’une (ou plusieurs) des associations du C.U.B. ou le Collectif dans son ensemble.

Être accueilli à la Bifurk

Si vous souhaitez être accueilli à la Bifurk de manière ponctuelle ou pérenne, merci de remplir l’un de ces formulaires pour que nous puissions étudier votre demande :

Les Associations qui composent le C.U.B.

Les objectifs du C.U.B.

« Être un laboratoire »

Un laboratoire de gouvernance. Encourager l’implication des acteurs dans un projet Collectif

À travers nos choix de gouvernance, l’objectif d’horizontalisation sur l’ensemble des axes du projet (de la gestion des espaces, jusqu’aux actions quotidiennes, en passant par la programmation événementielle), s’il est déjà opérationnel pour les associations hébergées, reste à étendre aux acteurs – individuels ou associatifs – du quartier et de l’agglomération
Un laboratoire d’activités. Encourager les croisements des publics et des pratiques
En dépassant la seule idée de coprésence au sein d’un même lieu, nous encourageons des interconnexions, souvent inattendues, pertinentes à la fois pour les porteurs de projet comme pour le CUB et la Bifurk.
Un laboratoire sur la réhabilitation du patrimoine. Rénover l’usine avec des matériaux biosourcés.
Parce que la pérennité du projet passe par la pérennité du projet. Dans une perspective moderne d’éco-rénovation, il s’agit de travailler conjointement avec les partenaires pour penser la Bifurk de demain.

 

« Être un lieu de développement »

Un développement de l’espace public. Agir dans la cité

Considérant l’Espace public comme lieu et temps de construction de la cité et de sa politique, dans une visée démocratique d’échange, et en faisant écho aux valeurs que nous soutenons, il nous semble cohérent que le CUB participe aux temps où la fabrique de la ville opère. Il s’agit alors d’étendre notre implication dans un large réseau d’action (temps de concertation et de coordination locale, réunions publiques et d’habitants, etc.).
Un développement des membres du Collectif. Déléguer l’exploitation pour que les structures organisent leurs activités de manière autonome.
Développement pour les structures associatives qui le constituent et le portent. Le cahier des charges du lieu implique à la fois la mise à disposition de ressources pour chacune des associations permanentes, mais également une redistribution vers des structures accueillies de façon ponctuelle tout au long de l’année. Bien au-delà des notions de services rendus, où les bénéficiaires pourraient être de simples consommateurs d’avantages, le C.U.B. s’est donné pour objectif d’impliquer chacun dans la responsabilité de gérer un lieu commun, tout en bénéficiant de l’expérience des plus anciens et de la force du collectif.

 

« Être un lieu de vie »

Un lieu de vie sur son territoire. Développer des actions de proximité et une implication dans le secteur Flaubert.

En considérant le secteur 4 en tant qu’espace(s) chargé(s) de potentialités, il s’agit d’intégrer nos projets et leurs porteurs dans ce quartier tout en tenant compte de ses spécificités géographiques et sociales. En parallèle, dans une logique d’échanges réciproques, les projets développés par le collectif sont par essence ouvert aux habitants et leurs actions.
Un lieu d’accueil à l’échelle de la Métropole. La Bifurk comme un outil mis à disposition aux associations et habitants.
Pour éviter la sclérose du projet et un fonctionnement en vase clôt du Collectif, la Bifurk se veut ontologiquement ouverte sur l’extérieur. Qu’il s’agisse d’associations, d’habitants, de collectif ou de collectivité, nous étudions et accompagnons toutes les demandes émanent de porteur de projet qui souhaitent exploiter le bâtiment et ses espaces de pratiques.