La Métamorphose présente :

 

Pour débuter le week-end du festival, nous vous invitons pour un concert atypique à la Bifurk. Loin des ambiances techno du petit matin, la Métamorphose sort de ses sentiers battus pour vous proposer une soirée expérimentale avec deux duos bardés de batteries et de synthétiseurs. Dystopique pour certains, vous entrerez dans un monde où l’homme et ses machines ne semblent faire plus qu’un…

 

 

Après avoir fabriqué puis peint leurs instruments avec leurs quatre mains, IIBV s’attèle à la dissolution des influences et des aspirations personnelles des deux membres dans une grande sauce pomme frite mêlant constructions grindcore, techno, dub, improvisation, et crée une musique aussi bien comparable à Tony Conrad qu’au dernier hit de Rihanna, du groupe de crust local à Silver Apples. En résulte une musique idiote et solitaire, dansante, qui s’écoute dans le pit, en discothèque ou au supermarché. Ce concert marquera la date de la sortie de leur nouvel album chez Kythibong, “Planète Gougou”.

Lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Lg7ahGgvzHo

Ce n’est pas pour rien non plus que le projet de Postcoïtum trouve largement sa place lors de cette soirée. Travaillant la poésie et la portée musicale du transhumanisme, Damien et Bertrand vous emmèneront dans leurs errances teintées de références de science-fiction et d’une anticipation de la mutation inévitable de notre espèce. Leurs compositions aux textures IDM, sonorités industrielles et rythmiques Post-Rock emmènent vers le  transcendantal, l’incongru, le tragique parfois, avec un paysage sonore vaste et éclectique.

Çub c’est quand Ça et Submarine FM s’allient. Pour encore plus brusquer ton Ça, et explorer les fonds de ton toi sous-marin.Çub c’est un condensée, mélange insensé de Ça, math-rock barré et Submarine FM, deep dub électrifié. Des subs, des kicks et des cris. Des subs des snares et du bruit. De quoi secouer et tes pieds et ta tête, Çub s’entête à tenter un autre genre de fête.

 

INFOS PRATIQUES :